06 juin 2006

La vente pyramidale version web

L’idée n’est pas nouvelle, même qu’elle date de plusieurs années. Son apparition sur le web ne date pas d’hier non plus. Mais toujours est-il que je trouve ça comique de voir de la vente pyramidale sur Internet. Mais cette fois, c’est d’autant plus comique que ce sont mes anciens employeurs qui ont converti leur entreprise en plateforme de vente pyramidale. Je ris, mais je ris jaune en même temps. Dire que j’ai été associé à ça! Et en plus que le site dont j’étais si fier à l’époque, WebD, fait maintenant parti de cette arnaque…

Partons du début, je parle de Carrefour Internet (CI) qui est exploité par Francité. Respectant les règles de l’art de la vente pyramidale, CI a tous les aspects du truc où vous ne faites pas un rond, mais où les propriétaires s’en mettent (plein? Je ne suis pas sûr) dans les poches.

Évidement, ce n’est pas officiellement de la vente pyramidale, mais de la vente à pallier multiples! Nuance! Blanc bonnet ou bonnet blanc? D’ailleurs, voici un extrait de leur site web :

« Bon nombre d'entreprises sérieuses utilisent ce modèle de vente par parliers multiples usuellement appelé MLM (Multi-Level Marketing). Par exemple : Amway, Excel, Eurexcel, Melaleuca, Avon, Tupperware et Wise'n rich. La popularité de ce concept de commercialisation est en pleine croissance. »

La faute sur le mot « palier » n’est pas de moi, c’est un copié-collé de leur site…

Alors qu’est-ce que la vente pyramidale? Le principe est simple : Vous lancez votre « entreprise », vous cherchez des entrepreneurs que vous parrainerez et qui seront situés sous vous. Ils feront de même, etc, etc. Si tout va bien, vous aurez donc un max de personnes sous votre nom dans la hiérarchie et plus ils vendent, plus vous faites de l’argent, d’où le concept de vente pyramidale.

Et dans le cas de CI, qu’est-ce que c’est exactement? C’est là que je trouve l’histoire comique : Francité était au départ un moteur de recherche francophone. Dans les années 2000, ils ont été achetés et, à leur tour, ont achetés plusieurs sites web, dont mon site WebD. Après la débâcle de l’Internet, Francité n’est pas morte, mais n’était pas forte comme plusieurs entreprises du web. Entre quelques essais d’entreprises pour adultes comme des casino, des sites de rencontres peu fréquentables ou encore l’astrologie, voilà leur idée pour se sortir du marasme : La vente pyramidale!

Les produits à vendre sont les produits de Francité comme WebD, de l’hébergement web, astromanie ou son site de rencontre. D’un point de vue d’affaires, les gars de Francité réussissent à vendre leurs produits en se servant des autres, donc ils font sans doute un peu d’argent. Mais d’un point de vue de spécialiste en commerce électronique, il s’agit d’un des pires modèles d’affaires, surtout sur le web avec les produits proposés.

Premièrement, les produits sont spécialisés, donc pas pour le grand public, comme les outils pour webmasters, l’astrologie ou un site de rencontres moribond. Deuxièmement, c’est mêmes outils n’ont pas été mis à jour, ou presque, depuis 3 ans. Bien que ceux-ci soient fonctionnels, la majorité de ces services sont disponibles ailleurs en meilleure qualité et souvent tout à fait gratuitement!

De plus, comme tous les trucs de vente pyramidale, monsieur et madame Tout le monde sont ciblés par ce concept. Or, nous savons très bien que ce n’est pas tout le monde qui est entrepreneur. Et ce n’est encore moins tout le monde qui pourrait vendre des produits web. Ceux s’y risquant ont une tâche énorme pour tenter de vendre des produits désuets.

Quoiqu’il en soit, l’entreprise semble fonctionner. Je ne dis pas qu’ils sont énormément profitables, mais j’ai vu dernièrement leur fête de 2e anniversaire à Paris avec quelques uns de leurs directeurs. Sans doute que ceux-ci ont recrutés suffisamment de gens naïfs pour vendre et acheter de sorte qu’ils peuvent faire de l’argent. Connaissant le président fondateur de CI, je sais que celui-ci ne manque pas d’argent dû aux belles années d’Internet. Et bien qu’il soit un chic type et que je n’ai rien contre lui, je n’ai jamais endossé sa vision d’affaires, même lorsque j’étais à leur emploi.

En effet, comme tous les produits Francité offert par CI, ceux-ci sont de pauvre qualité, le support technique est déficient sinon inexistant (je parle en connaissance de cause pour WebD) et le groupe cible est composé de gens peu informés qui tombent dans la première arnaque. Le genre de personne qui regarde les infopubs à la tv et commande des appareils pour avoir des abdominaux d’aciers en 3 minutes, des pilules pour faire maigrir ou le livre pour devenir millionnaire en une semaine sans travailler, vous voyez le genre?

Quoiqu’il en soit, ce modèle d’affaires implique une constante bataille pour recruter et maintenir les membres. En effet, ceux-ci se font offrir l’indépendance financière et y croient. Celle-ci est rarement au rendez-vous et les grandes attentes deviennent de grandes déceptions. Il faut être courageux pour quitter son emploi de jour et se risquer à vendre des forums, de l’astrologie et des casinos à temps plein!

Bref, tant mieux pour les propriétaires si CI fonctionne et tant mieux pour les « entrepreneurs » qui font de l’argent. Cependant, je crois peu à l’indépendance financière qui est miroitée par ce modèle d’affaires pas plus que je crois à sa réussite à long terme. De plus, le concept est souvent illégal dans plusieurs pays alors ils doivent jouer avec les mots pour contourner les lois. En tant que spécialiste, mon conseil est simple : n’embarquez pas dans ce genre d’attrape nigaud, que ce soit CI ou une autre. Prenez plutôt le temps de construire un projet d’affaires qui sera le vôtre. Ou sinon, vous ferez sûrement plus d’argent avec les pubs Google en entretenant un blogue…


Retrouvez les meilleurs billets sur Nuouz.com!

1 Comments:

At 6/11/2006 09:48:00 p.m., Blogger Sylvain Martel said...

Hé hé .. Quelle surprise de voir nos amis de Francité flirter avec le monde illicite. Ok, ce n'est qu'un flirt, mais tout de même, ça ne vole pas très haut.

Tu l'as dit, après le XXX et les casinos, on ne doit pas trop se surprendre.

Vois-tu, ce qui me surprend c'est que ces gens, qui ne semblent plus du tout être dans le coup en cette nouvelle ère du web, soient encore un business ...

 

Publier un commentaire

<< Home