24 avril 2006

Encore de l’argent pour le Social Networking

Ce n'était qu'une question de temps avant que le social networking se transpose aux entreprises. Comme plusieurs modes ou technologies créées pour le grand public, on les voit souvent être adaptées au commercial. Les blogues en sont un bon exemple. Aujourd’hui, plusieurs cadres et employés ont leur blogue et ceci fait parti de leur tâche de travail.

Ainsi, Visible Path entend bien profiter du phénomène du social Networking en offrant un outil aux entreprises. Cette startup a levé 17 M$ en financement. Tous des investisseurs corporatifs. Parenthèse : J’envie vraiment la facilité des américains à obtenir du financement! Fin de la parenthèse.

Visible Path n’est pas la première compagnie à cibler les entreprises. LinkedLn vise aussi les professionnels de 25 ans et plus. Évidement, elles espèrent que le social networking suivra les traces du email et de la messagerie instantanée pour percer le lucratif monde des entreprises. Ceci est bien sûr facilité par les jeunes habitués à ces nouveautés qui utilisent ces technos informellement à leur travail avant que ça soit reconnu et utilisé dans un cadre plus formel.

Je pense que ces outils ont leur place en entreprise. Ils peuvent faciliter les contacts autant à l’intérieur d’une large organisation qu’entre les entreprises. Prenez par exemple un vendeur d’une compagnie X. Il veut entrer en contact avec un directeur de la compagnie Y. Un téléphone direct est souvent filtré et le taux de retour d’appels est plutôt faible. Par le social networking, il serait possible que le vendeur tisse des liens avec du monde qui le mènera éventuellement à établir des contacts avec la compagnie Y, lui ouvrant ainsi la porte à une rencontre avec le directeur.

À l’opposé, je trouve que beaucoup de temps est perdu sur ce genre de site. Et on parle de plusieurs heures par jour pour beaucoup de personnes! Quand c’est du temps personnel, je n’ai rien contre. Mais lorsque c’est au travail, si ce temps ne sert pas à la productivité, nous pourrions avoir un grave problème. Ce problème pourrait être aussi important que donner le libre accès à Internet aux employés. Ceci a été réglé en installant des proxy et en filtrant la majorité de la navigation des employés. Sinon, nous en connaissons tous plusieurs qui passeraient leur journée sur Internet à surfer, oubliant leurs tâches pour lesquelles ils sont payés.

Il faut également faire attention à l’information véhiculée sur ce type de site. Vos compétiteurs peuvent peut-être en apprendre beaucoup sur vous ce qui pourrait causer de désagréables surprises…

Bref, Visible Path est déjà pleine de fric, mais n’est pas encore profitable. Le sera-t-elle? C’est encore un exemple d’entreprise largement financée sans avoir même trouvé sa masse critique de client. Je suis toujours plus favorable aux entreprises qui grandissent lentement, mais sûrement. Mais bon, les américains voient les choses différemment. Après tout, ce n’est pas mon argent!

Par ailleurs, l’argent continue de pleuvoir sur Facebook. Ils ont récolté un 25 M$ additionnel. Malgré les craintes de plusieurs prédisant que le social networking n’est pas ce à quoi il est destiné, plusieurs investisseurs continuent de croire à leur plan d’affaires. Pour ma part, je ne suis pas dans le secret des dieux, mais je trouve qu’il y a déjà beaucoup d’argent investit dans ce site. Bien qu’ils aient maintenant 7M d’utilisateurs enregistrés et que la pub se vende bien, il reste que les attentes sont élevées à long terme.

Les sites du genre ne finissent plus d’apparaître. Et c’est tant mieux, ça diversifie l’offre. Les meilleurs et les plus originaux resteront. Les autres ne vivront pas probablement pas longtemps! Le web francophone n’est pas en reste non plus. Plusieurs sites voient le jour, mais le financement semble beaucoup plus difficile à obtenir. D’un point de vue québécois, je ne connais pas de firme qui financerait un site web à la FaceBook! Frileux les investisseurs francophones? Peut-être!

Retrouvez les meilleurs billets sur Nuouz.com!

1 Comments:

At 6/11/2006 08:47:00 p.m., Blogger Sylvain Martel said...

Honnêtement, ou bien je manque définitivement de vision d'affaire, ou bien je ne comprend pas l'ampleur de ce que ces plate-formes offrent, mais je ne vois pas comment des investisseurs peuvent croire rentabiliser autant d'investissements ...

Ceci dit, est-ce que je me trompe en voyant dans ces outils (par exemple Visible Path) une extension parfaite à une autre plateforme bien a la mode, soit les CRM ?

J'ai bien peur que tous ces outils nouveaux genres, aussi pratiques soient-ils, soient éventuellement sous-utilisés et même mal utilisés et peu utilisés.

 

Publier un commentaire

<< Home