29 avril 2006

Cliniquement Chill - épisode 4

l'épisode 4 de notre podcast est en ligne. Nous sommes vraiment en feu cette semaine. Malgré des problèmes techniques, ça a vraiment l'air d'un podcast professionnel... à part qu'on entend trop la glace dans les verres de whisky! À écouter!

Donnez-nous vos commentaires!

Écouter le podcast

28 avril 2006

Ils l'ont l'affaire, les américains!

Une idée bien simple. Un produit déjà existant seulement adapté pour un nouvel usage. Lancement et voilà qu'il a 2 millions de visiteurs en quelques jours. Qui est-ce? The Beer Belly bien sûr!

C'est simplement un sac où l'on peut mettre du liquide comme les hydrapak pour vélo ou randonnées pédestres, mais cette fois, il se met sur le ventre pour prendre l'apparence d'une bedaine de bière. Donc on peut amener son breuvage favori au cinéma ou au baseball sans attirer l'attention de la sécurité!

2 millions de visiteurs et on ne fait que commencer à en parler... J'adore Internet et ses opportunités! N'importe qui avec une idée étrange peut connaitre la gloire en peu de temps.

Explorer Destroyer

Voilà une gang qui n'aiment pas IE et qui veulent le voir rayer de la carte! Explorer Destroyer à comme mission, tel que subtilement indiqué par son nom, de détruire Internet Explorer.

Le site est humoristique et vaut la peine d'y jeter un oeil. C'est le genre de site dont le monde peut en parler beaucoup et qui peut devenir un succès rapidement.

Voir le site

26 avril 2006

Comment perdre son temps

Je travaillais dernièrement sur un projet en même temps que je terminais ma session d’hiver à université. Pas besoin de spécifier que le temps était précieux et que je devais en perdre le moins possible. Malgré tout, je me suis trouvé dans certaines situations totalement inutiles à la réalisation de mes projets. Alors pendant que je perdais mon temps, ni mes projets ni mes travaux scolaires n’avançaient.

J’ai un « post-it » sur mon écran me rappelant de toujours me concentrer sur ce qui est payant et non sur ce qui ne me rapporte rien. Pourtant, j’arrive tout de même à perdre mon temps. Et je réussis comme un vrai champion!

J’essaie de comprendre pourquoi je m’obstine à perdre mon temps sur des trucs que j’ai de la misère à faire et qui me sont totalement inutiles. Par exemple, j’essayais de programmer un site en Ajax. Bien que le concept soit facile, créer des interfaces très originales et dynamiques demande du talent. Et clairement, je n’ai pas ce talent. Pourtant, je continuais à mettre du temps là-dessus sachant très bien que ça ne me rapporte rien et que j’ai d’autres choses plus prioritaires à terminer.

Ce comportement revient souvent en affaires. Je vois plein de gens voulant réussir ayant beaucoup de bonne volonté. Du monde travaillant qui ne compte pas les heures. Pourtant, je les vois perdre un max de temps sur des choses inutiles à leur avancement. Par exemple, un comptable qui essaie de faire un site web dynamique ou encore un programmeur essayant de faire sa comptabilité d’entreprise.

Fait-on tout nous même pour sauver des coûts? Parce que si c’est la seule raison, elle est évidement mauvaise. Lorsque je fais le design d’un site, je sais très bien que je suis nul avec les outils graphiques. Assez nul pour passer 10-15 heures à essayer de créer un concept graphique qui sera en bout de ligne pas si génial… Je pourrais a l’inverse prendre 1h pour donner cette tâche à des connaissances qui sont professionnels du domaine. Même si je paie 100$, 200$ ou plus, ce sera de l’argent bien investi puisque je pourrai maintenant mettre ce 10-15 heures sur mes projets, en faisant ce que je sais faire de mieux.

Il y a quelques questions qu’un gestionnaire d’entreprise devrait toujours se poser :

- Quelle est la mission de mon entreprise?
- Est-ce que cette tâche est en relation avec cette mission?
- Peut-on la faire mieux que quiconque?

De mon point de vue personnel, développer un système d’information, créer une base de données et les applications l’utilisant n’est pas une perte de temps puisque c’est mon champ d’expertise. Concevoir un logo, tenir à jour ma comptabilité d’entreprise, faire les impôts, choisir des couleurs pour un site, c’est une perte de temps puisque je n’ai ni la formation ni l’intérêt d’être bon dans ce domaine.

J'ai vu dernièrement une entreprise de conception de pièces électroniques essayer de de faire par elle-même son logiciel de comptabilité. Pourtant, il en existe de très bons déjà tout fait sur le marché. Des logiciels créés par des firmes ayant acquis une grande expertise. Et bien non, cette entreprise a décidé d’investir 3 ans sur le développement de ce logiciel. Un ou deux programmeurs à temps presque plein. Multipliez ce temps sur 3 ans et vous obtenez un coût très élevé. Ils ont donc payé 10 à 20 fois plus que s’ils avaient achetés un logiciel. Et le plus drôle dans cette histoire, c’est qu’ils ont mis le logiciel aux poubelles car il ne répondait pas aux attentes.... Ils ont donc acheté un logiciel! Imaginez tout l’argent et la productivité perdus dans cette histoire!!

Une fois l’orgueil mis de côté (parce que j’aime bien tout faire moi-même), je délègue ces tâches à du monde plus compétent que moi. Je peux ainsi passer le temps sauver à des éléments plus productifs de mes projets.

Tout ceci pour quelques dollars. Bien sûr, c’est de l’argent qui sort de ma poche contrairement à si je le faisais moi-même. Mais en bout de ligne, cet argent me revient en double ou plus! Au lieu de faire de la comptabilité pendant 20 heures, j’aurai consacré mon temps et énergie à faire croître mes projets d’entreprise. Ce 20 heures peut se résulter en 1 client de plus? Une application terminée? Un plan d’affaires complété? Toutes des choses qui me rapportent directement.

Bref, avis à tous ceux qui perdent leur temps et surtout à ceux qui ne s’en rendent pas compte, posez-vous ces questions avant d’entreprendre une tâche :

- Quelle est la chose la plus importante sur laquelle vous devriez mettre vos efforts et pourquoi vous ne le faites pas?
- Est-ce cette tâche vous rapporte ou c’est une perte de temps? Alors pourquoi vous perdez du temps sur ça?

La gestion du temps en entreprise est très importante. Chaque tâche doit être optimisée et doit également être effectuée par la bonne personne. Si n’importe qui fait n’importe quoi, on peut facilement déduire que les profits ne seront pas optimaux. Évidement et logique vous direz? Bien sûr! Mais alors pourquoi tant de gens perdent-ils autant de temps sur des tâches inutiles et non productives?

En réfléchissant, je suis pas mal certain que vous trouverez tous des tâches inutiles auxquelles vous consacrez beaucoup trop de votre précieux temps! Après tout, comme on dit souvent : le temps c’est de l’argent!


Retrouvez les meilleurs billets sur Nuouz.com!

24 avril 2006

Encore de l’argent pour le Social Networking

Ce n'était qu'une question de temps avant que le social networking se transpose aux entreprises. Comme plusieurs modes ou technologies créées pour le grand public, on les voit souvent être adaptées au commercial. Les blogues en sont un bon exemple. Aujourd’hui, plusieurs cadres et employés ont leur blogue et ceci fait parti de leur tâche de travail.

Ainsi, Visible Path entend bien profiter du phénomène du social Networking en offrant un outil aux entreprises. Cette startup a levé 17 M$ en financement. Tous des investisseurs corporatifs. Parenthèse : J’envie vraiment la facilité des américains à obtenir du financement! Fin de la parenthèse.

Visible Path n’est pas la première compagnie à cibler les entreprises. LinkedLn vise aussi les professionnels de 25 ans et plus. Évidement, elles espèrent que le social networking suivra les traces du email et de la messagerie instantanée pour percer le lucratif monde des entreprises. Ceci est bien sûr facilité par les jeunes habitués à ces nouveautés qui utilisent ces technos informellement à leur travail avant que ça soit reconnu et utilisé dans un cadre plus formel.

Je pense que ces outils ont leur place en entreprise. Ils peuvent faciliter les contacts autant à l’intérieur d’une large organisation qu’entre les entreprises. Prenez par exemple un vendeur d’une compagnie X. Il veut entrer en contact avec un directeur de la compagnie Y. Un téléphone direct est souvent filtré et le taux de retour d’appels est plutôt faible. Par le social networking, il serait possible que le vendeur tisse des liens avec du monde qui le mènera éventuellement à établir des contacts avec la compagnie Y, lui ouvrant ainsi la porte à une rencontre avec le directeur.

À l’opposé, je trouve que beaucoup de temps est perdu sur ce genre de site. Et on parle de plusieurs heures par jour pour beaucoup de personnes! Quand c’est du temps personnel, je n’ai rien contre. Mais lorsque c’est au travail, si ce temps ne sert pas à la productivité, nous pourrions avoir un grave problème. Ce problème pourrait être aussi important que donner le libre accès à Internet aux employés. Ceci a été réglé en installant des proxy et en filtrant la majorité de la navigation des employés. Sinon, nous en connaissons tous plusieurs qui passeraient leur journée sur Internet à surfer, oubliant leurs tâches pour lesquelles ils sont payés.

Il faut également faire attention à l’information véhiculée sur ce type de site. Vos compétiteurs peuvent peut-être en apprendre beaucoup sur vous ce qui pourrait causer de désagréables surprises…

Bref, Visible Path est déjà pleine de fric, mais n’est pas encore profitable. Le sera-t-elle? C’est encore un exemple d’entreprise largement financée sans avoir même trouvé sa masse critique de client. Je suis toujours plus favorable aux entreprises qui grandissent lentement, mais sûrement. Mais bon, les américains voient les choses différemment. Après tout, ce n’est pas mon argent!

Par ailleurs, l’argent continue de pleuvoir sur Facebook. Ils ont récolté un 25 M$ additionnel. Malgré les craintes de plusieurs prédisant que le social networking n’est pas ce à quoi il est destiné, plusieurs investisseurs continuent de croire à leur plan d’affaires. Pour ma part, je ne suis pas dans le secret des dieux, mais je trouve qu’il y a déjà beaucoup d’argent investit dans ce site. Bien qu’ils aient maintenant 7M d’utilisateurs enregistrés et que la pub se vende bien, il reste que les attentes sont élevées à long terme.

Les sites du genre ne finissent plus d’apparaître. Et c’est tant mieux, ça diversifie l’offre. Les meilleurs et les plus originaux resteront. Les autres ne vivront pas probablement pas longtemps! Le web francophone n’est pas en reste non plus. Plusieurs sites voient le jour, mais le financement semble beaucoup plus difficile à obtenir. D’un point de vue québécois, je ne connais pas de firme qui financerait un site web à la FaceBook! Frileux les investisseurs francophones? Peut-être!

Retrouvez les meilleurs billets sur Nuouz.com!

20 avril 2006

Le web pour riches!

Ça, c’est une idée brillante! On sait tous que les gens en moyens aiment bien payer plus cher pour une marque. Celle-ci leur donne un statut particulier qui les élève au dessus de la moyenne. Comme on le dit souvent, si une madame achète une paire de jeans à 500$ et qu’elle voit sa bonne porter le même vêtement, elle ne la portera plus. De la même manière que nous sommes prêts à acheter une chemise à 150$ dans une petite boutique de marque plutôt que la même dans un magasin grande surface.

Sur le web par contre, un riche est comme les autres internautes. Il ne distingue en rien du pauvre, de l’ouvrier ou du citoyen de classe moyenne. Si ça s’applique au monde réel alors pourquoi ce principe ne s’appliquerait pas au monde virtuel? C’est exactement ce créneau que compte exploiter le site millionaires24.com.

Il s’agit donc d’un compte email comme tous ceux qu’on peut voir. Mais à la différence de Yahoo!, Hotmail ou GMail qui sont gratuits, donc accessibles à tout le monde, ce compte coûte 5000$ par année! Un utilisateur aura donc un certain statut avec une telle adresse. Mais comme bien du monde sur la planète recherche une manière de montrer leur classe sociale, je crois que ce produit à un potentiel. D’autant plus que seulement 10 000 comptes sont disponibles. Pour garder un aspect « club sélect » bien sûr!

Tel que l’ont peut lire sur le site : « À quoi bon posséder un yacht à Monaco, une villa à Beverly Hills ou une limousine dans son garage si ce n'est pour être, sur Internet, qu'un simple usager parmi des milliards? »

La clientèle est très bien ciblée. Le créneau bien défini. Plusieurs critiqueront cette entreprise. Ceux payant si cher pour un email se verront traités de prétentieux ou autre qualificatifs du genre. Néanmoins, l’objectif du site sera atteint : Créer une marque, un statut sur le web pour les gens fortunés!

Et pensons un instant au propriétaire du site… S’il vend ses 10 000 abonnements à 5000$ par année, on parle donc de 50 000 000 de chiffre d’affaires! Et pas besoin de vous faire un dessin pour comprendre que 10 000 comptes emails ne coûtent pas énormément en exploitation…

On aura beau critiquer. D’un point de vue affaires et originalité, le fondateur a visé juste et s’il réussit, beaucoup l’envieront. Je gage même que les copies du genre verront rapidement le jour!


Retrouvez les meilleurs billets sur Nuouz.com!

18 avril 2006

2e épisode de CliniquementChill

Le 2e épisode de CliniquementChill.com, la revue web de la semaine par vos hôtes ChrisP et StephG est en ligne!

Au menu cette semaine:

1- La rumeur Gdirve de Google, Enfin les différents projets de Google ont plus de sens maintenant que nous avons cette information.

2- Zunafish.com, Le site d'échange Peer to Peer. Une très bonne idée qui fait son chemin sur le net depuis 4 ans.

3- Secondlife.com, Le monde parallèle AVEC un modèle d'affaire très intéressant et surtout TRÈS rentable pour ses créateurs.

4- Les sites Digg-Like, l'édito où Steph a pété une coche ! Bref il vous invite à ne pas copier mais à innover !

Téléchargez et écouter le podcast!

13 avril 2006

Petite idée deviendra grande

Voilà un site du web 2.0 qui ne méritera pas la foudre de mes critiques, mais plutôt mon admiration : Zunafish.

Qu’est-ce que c’est?

Zunafish est un site d’échange de produits tels que des CD, DVD, livres, jeux vidéo, etc. Bref, le genre de produit qu’une fois que nous avons acheté et consommé, nous est rendu inutile. Alors pourquoi ne pas l’échanger contre un autre produit qui nous intéresserait? C’est là le principe de Zunafish.

C’est un site d’échange un pour un (one for one). Donc un DVD de sept disques d’une série télé comme 24 vaut la même chose qu’un DVD de King Kong. Un item pour un item. Comme personne n’est obligé d’échanger, les transactions sont entièrement de gré à gré.

Donc un utilisateur ouvre un compte, publie les items à échanger et attend les offres ou recherche des produits qu’il désire. Une fois que deux personnes s’entendent pour un échange, ils paient chacun 1$. Le site calcule alors les coûts d’envoi et prépare des étiquettes postales à imprimer. Voilà un modèle d’affaires très simple avec un grand potentiel de revenus, contrairement aux sites basés uniquement sur le modèle publicitaire.

Le plus étonnant là dedans, c’est que les deux fondateurs, fin quarantaine, n’ont aucun background en technos. Pourtant, ils ont développé une belle réussite et sont assis sur une mine d’or considérant tous les items inutilisés qui dorment dans les maisons! Le site fonctionne pratiquement tout seul. Les utilisateurs s’auto évaluent et Zunafish s’implique très peu dans les transactions.

Ils ont levés 450 000$ auprès d’amis et de connaissances pour démarrer. La compagnie est maintenant évaluée à 3.5 M$. Et curieusement, les deux fondateurs n’ont pas quitté leur emploi pour s’occuper du site. Et ce n’est pas dans les plans à court terme. Lorsque le site sera assez gros pour se supporter lui-même ainsi que les fondateurs, ils y réfléchiront. Pas avant. Si c’est pas avoir les deux pieds sur terre ça!

Quand je parle d’avoir une idée à 1M de dollars, c’est de ça que je parle. Deux personnes qui ont un besoin, trouve une solution innovatrice et agissent. Des débuts modestes, rien à tout casser. Pas de gros bureaux ni de campagne marketing à coups de millions. Et après 4 ans, voilà qu’il y a beaucoup de chemin parcouru et que l’entreprise est sur la voie du succès. Encore un peu d’effort et ils l’auront leur million de dollars!

Je ne le répeterai jamais assez : Pour réussir, il faut bien sûr une idée, mais il faut surtout des actions! L’idée ne représente que 1% du travail. Il faut ensuite agir. Agir, agir agir! Je l’ai déjà dis, une idée n’est pas un but, mais une orientation. L’idée nous guide, mais après un certain temps, l’idée n’est plus la même, elle s’est raffinée, elle a évoluée. Ce qui a modelé l’idée, ce sont les actions que vous aurez faites.

Une action peut être aussi banale que de parler de son idée à ses connaissances. Avec leurs avis, leur objectivité, vous pourrez valider et ajuster votre concept. Voilà déjà un bon point de départ! Ensuite, si vous avez de la misère à voir au loin, pensez à comment manger un éléphant : En plusieurs petites bouchées! Faites vous un plan et notez toutes les étapes. Une étape est trop grosse? Divisez là jusqu’à ce qu’elle soit facilement réalisable.

Bref, quand on veut on peut. Si du monde nul en technos ont parti un site comme Zunafish, beaucoup de monde le peuvent. La différence entre tous ces gens, c’est les actions. Pour finir, c’est un cliché, mais tellement plein de sens : Êtes-vous de ceux qui prennent le train ou qui le regardent passer?


Retrouvez les meilleurs billets sur Nuouz.com!

12 avril 2006

Encore des millions pour une startup du web 2.0!

Ebay à investi 2 M$ dans Meetup.com, une autre firme de réseaux sociaux (social netwoking). Meetup est un forum en ligne qui met en contact des groupes de gens partageant les mêmes intérêts et dans qui sont dans la même région. Ceux-ci se rencontre en personnes par la suite. C'est un compétiteur de Friendster. Meetup aurait 2M de membres enregistrés.

Je trouve ça ironique tout de même de voir ce genre de site être si populaire alors que le monde qui partage les mêmes intérêts et se rencontre n'est pas un phénomène nouveau sur Internet. Je dirais même que c'est plutôt ancien!

Lire l'article

Le pari du podcast

Le podcast: Est-ce un buzz sans fondement? Sans valeur? The next big thing? Qui suis-je pour répondre à cette question! Toujours est-il que mon pote Christian et moi-même avons décidé de se lancer dans l’aventure podcast et videocast et ceci se nomme : CliniquementChill.com

Qu’est-ce que c’est?? C’est un audio-video blogue où vos deux hôtes feront une revue du web une fois par semaine. Les sujets d’actualité seront discutés de manière éditoriale.

Le but? Parler de ce qui nous passionne, faire de quoi de nouveau… Si ça peut nous aider à nous faire connaître, ça sera déjà ça de gagner! Nous croyons que le podcast a un bel avenir. Cette technologie permet à des amateurs de produire du contenu audio-visuel et le diffuser à peu de frais. Ce qui serait impossible dans le monde traditionnel de la radio et de la TV.

Le vidéo de cette semaine n’est pas encore fonctionnel étant donné des problèmes techniques, mais l’épisode 1 est disponible en format mp3.

Nous sommes assez amateurs, mais nous n’avons aucune expérience dans la diffusion audio visuelle. Ce qui fait que nous sommes quand même satisfait du résultat. L’expérience viendra au fil des épisodes. Et la qualité sera un jour au rendez-vous! Mentionnons que nous sommes sans prétention et que nous nous amusons beaucoup dans cette aventure.

Et ça mènera à quoi? Selon moi, 3 scénarios sont possibles :

- À rien. Le podcast ne sera pas écouté et n’intéressera personne. Ceci ne nous empêchera de nous amuser et d’en faire d’autres.

- Nous perdrons toute crédibilité. Dans ce cas ci, nous changerons de nom et referons nos vies dans un pays inconnu.

- Nous serons écoutés. C’est le cas espéré évidement! Si 20 personnes nous écoutent, excluant nos mères, alors ça sera déjà un exploit! Si ça va plus loin alors qui sait quelles portes un podcast peut ouvrir.

Bref, nous verrons bien. Nous faisons ça pour le plaisir en premier. Nous n’avons pas vraiment d’attentes. J’espère aussi que mes lecteurs européens n’auront pas trop de misère à comprendre notre bel accent québécois! Si c’est le cas, nous essaierons de faire traduire nos émissions par Gérard Depardieu ou Lara Fabian.

Écoutez le premier épisode et donnez-nous vos commentaires!


Retrouvez les meilleurs billets sur Nuouz.com!

11 avril 2006

Un captcha avec des chatons!

Vous avez tous déjà vu les images avec du texte flou, « X4rf29Z » par exemple, que vous devez recopier pour prouver que vous êtes un humain? Voici maintenant une façon plus adorable de vérifier les utilisateurs de votre site en affichant des animaux et en demandant de cliquet sur les bons. Moins professionnel, mais tellement plus « cuuuuuute » !

Voir les chatons

Le scoial networking génère des revenus

Bonne nouvelle. MySpace fait des revenus. Même des profits! Le site web qui a été vendu 580 M$ et qui pouvait paraitre un pari risqué serait finalement rentable et même profitable après 3 ans. Les revenus proviennent d'un mélange de publicité et d'abonnements professionnels.

Lire l'article

105 ans et encore CEO? Pourquoi pas!

À 105 ans, Jack Weil est certainement le plus vieux CEO au monde. Lui qui travaille encore plusieurs heures dans son entreprise de vêtements western. SOn entreprise est très reconnue et ses compétiteurs loin derrière. La raison est évidente selon lui: Ils sont tous au cimetière! :)

Lire l'article

Enfin une compagnie qui exlpoite le P2P

Ça me surprend toujours à quel point les compagnies peuvent être longues à réagir aux nouvelles technos. Déjà que l'industrie de la musique et du film ne font que chatouiller le P2P alors qu'elles auraient dû prendre le train il y a des années déjà.

Coca-Cola lance une émission entièrement gratuite pour les réseaux P2P. Je trouve cette nouvelle très rafraichissante. Au lieu de payer cher pour de la publicité ou des commandites, les effets du bonne série télé distribuée sur Internet peut avoir un sérieux impact sur le placement de produit et ce, pour des coûts de distribution minimes.

Lire l'article
Voir la série

Google innove encore en achetant encore

Décidement, Google à laissé son innovation de côté. Il est plus facile d'acheter celle des autres, que ce soit picasa ou blogger. Voilà maintenant qu'elle a acheté les droits sur un moteur de recherche révolutionnaire développé par un étudiant au doctorat d'une université Australienne.

L'argent tue ou encourage la créativité? Bonne question!

Lire l'article

10 avril 2006

Changement de cap pour Nuouz

Ça faisait longtemps que j'étudiais ce que les membres de Nuouz envoient sur le site et comme je veux continuer ma stratégie de différenciation, je modifie le cap pour Nuouz. En effet, avant le contenu de Nuouz s'agissait surtout de nouvelles du web, maintenant, son contenu sera centrée autour de vos découvertes.

Peut-être que je joue avec les mots un peu, mais si on analyse le contenu posté par les membres sur Nuouz, il ne s'agit pas seulement de nouvelles, mais de tout ce qui intéresse les internautes. On retrouve donc autant de nouvelles de technos, d'articles scientifiques, de sites web originaux, de billets de blogues, etc.

Donc je pense que faire tourner le contenu de Nuouz autour des découvertes des membres sera plus représentatif. On parlera alors de « découverte » ou de « lien » plutôt que d'articles et de nouvelles.

Tout ceci va également dans le même sens que le « social bookmarking » qui est d'échanger des liens. D'ailleurs, c'est une des particularité que j'aime bien de ce genre de site: Voir les découvertes qu'un ensemble de personnes peuvent faire!

Bref, c'est une petite nuance de la mission de Nuouz, mais elle fait tout de même une grande différence sur ce qu'est Nuouz.

Être et faire différent!

C’est tellement simple comme phrase. Mais c’est tellement lourd de sens en même temps! Ça me frappe toujours à quel point ceux qui ont du succès se font copier. Non seulement ils se font copier l’idée ou le concept, mais ça va aussi loin que de se faire copier le produit intégralement. Seul le nom a changé. Et encore… Peut-être les couleurs aussi…!

Je pense que lorsque nous sommes copié, c’est signe que nous avons eu une bonne idée et qu’elle fait l’envie de beaucoup de monde. Je pense aussi que lorsque nous copions, nous faisons preuve d’un manque d’imagination. Attention, je parle de copie et non d’inspiration. Si une idée en inspire une nouvelle, ça me va. Si une idée inspire seulement un nouveau nom de site web, ce n’est pas une grande démonstration de génie.

Après avoir eu des idées qui se sont fait copier, c’est maintenant moi qui est tombé dans le panneau de la copie. En effet, il ne faut pas chercher loin pour voir que Nuouz est très inspiré de Digg! J’ai tellement trouvé l’idée bonne au départ et après avoir vu qu’il n’y en avait pas en français, du moins, pas à la date que j’ai vérifié au début décembre, que j’avais décidé d’en faire un. Et plutôt que de m’inspirer de Digg et de faire mon propre site, j’en ai plutôt fait une copie conforme. Faut que j’avoue que mon idée à la base étant un coup de dés : Ça passe ou ça casse.

Nuouz m’a pris environ 1 mois à développer. Ce n’est pas un gros effort en soi. Je me disais que si le site ne levait pas, je le metterais aux poubelles et je passerais à autre chose. Alors pourquoi faire différent? J’ai donc choisi la facilité et repris la plupart des fonctionnalités de Digg de manière assez intégrale, à quelques exceptions près.

Et voilà, je fais le lancement. Le succès appréhendé n’est pas instantané. Dans la même semaine, je m’aperçois qu’il y a de la compétition et que je ne suis pas le seul copieur dans le web francophone! Je découvre Scoopeo, Fuzz, TapeMoi et AllActu! Tous pareils que Nuouz. Tous pareils que Digg. Tous des sites qui ont apparus à quelques jours d’intervalles. À ce rythme, je me disais qu’il y allait en avoir 50 d’ici quelques semaines!

En voyant ça, ce n’est pas étonnant que nous ayons obtenus l’originale appellation « DIGG-Like ». Je devais maintenant creuser profondément pour trouver mes éléments distinctifs de Digg, mais surtout des Digg-likes dont je suis un heureux membre! D’ailleurs, les sites sont tellement pareils que plusieurs membres sont inscrits sur plus d’un et soumettent les mêmes nouvelles!

Mon instinct de survie et une bonne dose d’orgueil m’ont fait travailler. J’ai modifié mon site, fait quelques ajouts, quelques innovations… Mais je ne suis toujours pas capable de décoller cette étiquette de Digg-Like. Bien sûr, je ne m’attends pas à être différent du jour au lendemain. Mais je pense que c’est l’élément le plus important avant l’ajout de nouveaux trucs comme du Ajax ou un bouton de vote plus beau, etc.

Pourquoi je ne le jette pas aux poubelles comme mon plan le prévoyait au départ? Premièrement, le site roule quand même bien, même si je suis loin de Digg. Deuxièmement, la compétition avec les autres Digg-Like m’amuse et je trouve ça sain. J’ai hâte de voir qui sera le roi francophone dans 1 an, 2 ans… Et troisièmement, je ne suis juste pas capable de fermer un site dans lequel je m’investis émotivement. Avec du recul, j’ai mis beaucoup trop de temps pour le fermer sans me frotter un peu avec la compétition! D’ailleurs, mon orgueil fait en sorte que je ne veux pas leur laisser la place facilement! Tous les Digg-Like devront se forcer pour être en première place. Les écarts sont trop petits pour se permettre un relâchement.

Si c’était à refaire, je prendrais le temps de réfléchir. J’ai beaucoup critiqué les copieurs en 1999-2000. À chaque fois que quelqu’un avait une bonne idée aux Etats-Unis, on voyait apparaît des copies francophones presque instantanément. Comme si les francophones ne pouvaient avoir d’idées originales.

J’essaierais donc de créer une nouvelle idée en partant du principe de Digg. Maintenant, je dois faire du rattrapage pour me différencier des autres. Dans le monde des affaires, c’est une erreur de débutant qui ne mène à rien à long terme. Et je m’attends vraiment à avoir du trouble à me débarrasser de l’étiquette de Digg-Like. Ce n’est pas un étiquette très très flatteuse, avouons-le!

Être et faire différent… C’est tellement important! Pour ceux qui pensent différemment, c’est un atout précieux. Pensons à Apple. Sa stratégie marketing a toujours été de faire différent des autres. Et ça paye beaucoup aujourd’hui. Pensons aux fabricants de PC qui font des PC comme tous les autres fabricants de PC. Seuls quelques heureux élus s’en sortent bien alors que les autres mangent de la misère.

Pensez-y à deux fois avant de copier. Au mieux, ça sera comme Nuouz et les autres Digg-Like : Des sites amusants avec chacun leur clientèle. Au pire, ça peut mener à perdre des sommes d’argents importantes. Dans les deux cas, ça ne passera pas à l’histoire pour avoir créer une révolution.

J’aime beaucoup mon site Nuouz et j’ai du plaisir à m’en occuper. Ça m'a permis de créer de nouveaux contacts et d'amener beaucoup de réfléxion. Mais c’est la dernière fois que je copie une idée sans réfléchir! En fin de compte, ça va me demander beaucoup plus d’effort me différencier des autres Digg-like que si j’avais pris la peine d’y réfléchir au départ. Je veux simplement mettre les copieurs en garde. Pensez à pourquoi vous copiez et qu’est-ce que ça va rapporter à long terme.

Tout ça me donne des idées pour mon prochain édito. Ça sera justement à propos de l’innovation et comment innover. À suivre!

Retrouvez les meilleurs billets sur Nuouz.com!

Dossier blogue

Voici un dossier complet, mais surtout très intéressant sur les différentes plate-forme de blogues. Entre autres, les modèles de revenus sont expliqués ainsi qu'une comparaison entre celles-ci sur les différents marchés. Ainsi, on peut lire qu'il y a 9 M de blogues en France, dont 2.5 M actifs. Aux États-Unis, c'est 5 fois plus. Il n'y a pas de doute, les blogues sont la mode!

Lire le dossier

06 avril 2006

Nouvelle adresse

Nouvelle adresse, même bon vieux blogue: http://www.stephguerin.com

Mettez vos favoris à jour!

Web 2.0 ou Buzz 2.0?

Je regardais avec un oeil amusé un billet d’AccessOWeb sur les logos des sites faisant parti du famueux web 2.0. Je réfléchissais à leur modèle d’affaires et pour la plupart, sinon la totalité, ils sont basés sur le modèle publicitaire. Donc plus il y a de trafic, plus il y a de revenus.

À propos, ça prend beaucoup de trafic pour faire de l’argent. Énormément très beaucoup de trafic. Un simple calcul rapide peut en décourager plusieurs. Disons 1000 affichages de pub par jour à un taux réaliste (je ne peux dévoiler mon taux exact selon le contrat de Google), disons 0.2% (2 clic par 1000 affichage), multiplié par un coût du clic tout aussi réaliste de 0.20$ : Ceci nous donne un joli magot de 12$ mensuellement! Pas de quoi faire vivre sa famille n’est-ce pas?

Faisons l’exercice avec 1M d’affichages par mois avec les mêmes variables. Le résultat est maintenant de 400$ par mois! Excitant n’est-ce pas? 10M d’affichages? 4000$ par mois! Alors là, on commence à jaser, mais ce n’est tout de même pas suffisant pour rentabiliser une entreprise avec 4 employés à temps plein. Mais où donc ces entreprises prennent-elles leur argent pour payer tout leur beau monde? Le financement privé bien sûr!

Tout ceux ayant essayé de lancer un site web à partir de rien seront d’accord avec moi qu’il est difficile d’attirer du trafic. Faire 1M d’affichage de publicité mensuellement est un défi énorme. Heureusement, le premier million est le plus dur. Ensuite, l’augmentation est exponentielle, alors le cap du 10M est plus facile, relativement, à atteindre que le premier million. D’ailleurs, avec mon ancien site WebD, ça m’a pris 2 ans atteindre 1M de pages vues par mois et 1 an de plus pour me rendre à 10M! C’était en 1999 malheureusement. Les choses sont plus difficiles aujourd’hui!

Mais bon, pour en revenir au financement, les Etats-Unis sont le paradis du financement privé. Quiconque présentant une moindrement bonne idée et ayant quelques bons contacts peut lever aisément des centaines de milliers de dollars. De quoi enlever de la pression et ne pas s’en faire si l’on a « seulement » 10 M de pubs affichées par mois. Digg a levé 2M en financement. ShoutWire a 4 employés payés 75 000$ par année. Je ne m’inquiète pas pour Digg cependant avec leur 800 000 visiteurs uniques par jour. Selon ma règle mentionnée précédemment, ils génèrent un beau magot! Ce n’est pas le cas pour tous.

Tout ça pour dire que je me demande si nous ne sommes pas en train de créer un énorme buzz comme en 1999. Ces modèles sont basés sur un seul principe : Le rachat par un plus gros. À part quelques rares comme Digg ou FaceBook, les autres n’ont pas vraiment de stratégie de croissance à long terme. Le but est de faire parler d’eux, créer un buzz et se faire racheter en moins de 2 ans. Quelle entreprise conventionnelle a un plan d’affaires semblable? J’imagine la tête du banquier quand vous leur direz que vous voulez ouvrir un bistro et que vous croyez le revendre à un prix équivalent 200 fois les revenus en moins de 2 ans…

On ne se le cachera pas : La majorité des jeunes entrepreneurs du web ont ce modèle d’affaires. Même moi avec Nuouz, j’aimerais bien créer un buzz et qu’un richissime grand père ne sachant plus où mettre son argent décide d’investir dans mon site web! Heureusement, j’essaie de voir clair et de surtout me rappeller ce que j’ai vécu en 2000.

C’était l’année où j’ai vendu mes 2 sites web, WebD et 4adate.net, à un prix frôlant 1000 fois les revenus. Je trouvais ça incroyable que quelqu’un veuille payer autant pour si peu. Oui, mes sites étaient populaires et très fréquentés. Mais ils rapportaient quoi? Pas grand-chose! De quoi arrondir les fins de mois et me payer quelques bons restos. Est-ce que je me plains? Évidement que non! J’ai sauté sur l’occasion et à eux le trouble de rentabiliser leur investissement. Je n’ai pas forcé personne à offrir autant. Ils sont venus d’eux-mêmes.

Alors me voilà avec de l’argent plein les poches et une job où je gagne 3 fois le salaire que je faisais 2 mois auparavant. Pratiquement autant que mon père qui a 35 ans d’expérience alors que j’avais 23 ans à l’époque. Tout baigne, le marché de la pub roule à plein régime… du moins jusqu’à ce que les startups n’aient pas flambé tout leur financement! Et bien, ce qui devait arriver, arriva.

Les startups ayant flambé tout leur budget en pub et en trucs inutiles, ils se sont rendus compte que personne ne généraient de revenus. Donc ils coupent dans la publicité. En coupant dans la pub, les revenus de mes employeurs ont chutés de 1000%. Comment payons-nous les employés maintenant? Leur solution? Convertir un site gratuit en site payant en moins de 2 mois!

Résultat? Un flop bien sûr! Si l’on peut habituellement se fier sur la règle de 1% pour prévoir des revenus, c'est-à-dire que 1% de nos membres voudront payer, cette fois, c’était 20 fois, même 50 fois moins. Donc nous devions financer notre masse salariale proche du quart de million de dollars annuellement avec des revenus de moins de 1000$ par mois!

Et moi? Je me doutais bien que ce n’était pas logique comme histoire. Dépenser autant pour des revenus potentiels. Erreur! Mais bon, ce n’était pas mon argent et ils avaient l’air convaincus. Je serais fou de les convaincre du contraire. Après tout, j’en profitais largement.

Je crois donc que le buzz 2.0 a de grosses similitudes avec le buzz 1.0. Il y a des jeunes qui s’en metteront plein les poches avec des idées brillantes et il y a des investisseurs qui en perdront parce qu’ils n’auront pas bien évalués le modèle d’affaires de l’entreprise qu’ils achètent.

J’en conviens, faire un site payant n’est pas populaire. Et je crois aussi qu’on a besoin de sites avec du contenu gratuit. Par contre, je crois aussi que se fier simplement au modèle publicitaire est une erreur. À moins bien sûr de le faire pour être racheté.

Pour ceux voulant créer une réelle entreprise et non un buzz, je suggère de revoir le modèle d’affaires. Un site gratuit avec beaucoup de trafic est un véritable atout. Imaginez que votre site gratuit a 80 000 membres et 5 M de pages affichées par mois. Si vous voulez lancer un autre projet, payant celui-là, vous disposez d’un marché de base ciblé et accessible gratuitement! Je crois en ce modèle. J’ai des projets comme Nuouz qui ne seront probablement jamais payants. Nuouz est gratuit et le restera. De toute manière, je ne pense qu’il existe une manière de faire payer pour un tel site. Par contre, s’il a un minimum de succès, ça sera un formidable levier pour mes projets futurs. Payants ceux là. Un exemple d’entreprise qui a réussi avec ce modèle? Xiti après avoir lancé le site gratuit Hit-Parade. Xiti est maintenant solide, réputée et génère d’importants revenus.

Finalement, pourquoi je parle de sites payants? Parce que je veux créer une entreprise qui sera rentable. Je veux pouvoir payer mes employés avec des revenus stables et prévisibles. Je rêve d’une entreprise solide avec un vrai chiffre d’affaires et non une bulle vide qui peut passer du sommet à la faillite en moins de 1 mois. J’envie beaucoup plus les gens de Xiti que ceux de FaceBook.

Bref, pensez-y. Si vous pensez faire un site web 2.0, créer un buzz 2.0 et vendre au plus offrant en moins de 2 ans, allez-y fort. Ça peut être très payant, mais c’est un coup de dés. Et vous ne le ferez probablement pas 2 fois dans votre vie. Sinon, il y a la méthode plus traditionnelle où l’on génère des revenus, couvre ses dépenses et réinvestit les profits. Ce n’est pas un buzz qui sera créé ainsi, mais votre emploi, une carrière où vous serez votre propre patron…


Retrouvez les meilleurs billets sur Nuouz.com!

05 avril 2006

Anti-social networking

Après le social networking, voici le Anti-social Networking! Le premier étant généralement des sites qui rapprochent le monde autour de sujets qui les intéressent, le second est à propos des trucs ou du monde qu'on déteste et qui nous font suer.

C'est ainsi que Bryant Choung à créé Snubster. Il était fatigué de tous ces sites sociaux à la mode. Il a donc créé ce site pour pouvoir se défouler en indiquant tout ce qui nous irrite. Les membres créent ainsi des contacts à travers ce qu'ils détestent... amusant!

La pensée à contre-courant, ça fonctionne!

Lire l'article

Firefox à atteint 10% d'utilisation

Selon Net Applications, FireFox a atteint 10.05% d'utilisation pour le mois de mars. Bravo! FireFox est un excellent navigateur et je l'utilise régulièrement conjointement à IE. Mais je rêve encore au jour où nos sites web seront identiques sur tous les navigateurs...

Lire l'article

Des pubs avec du vrai monde

Les compagnies délaissent de plus en plus de les célébrités pour Average Joe! Alors célébrités de ce monde, prenez garde, je m'en viens! Des compagnies comme McDonald's et Wal-Mart utilisent de plus en plus des gens ordinaires dans leur publicités. Le monde ordinaire qui sont volontaires pour les pubs donnent plus de crédibilité à la compagnie apparament. Donc avis à tous, je suis dispo pour des annonces de Ferrari ou pour une pub sur les plages de Thaïlande.

Lire l'article

Faites ce que je dis, pas ce que je fais

Pour le nouveau Vista, Microsoft a fortement modéré son usage de .Net pour se concenter sur du C++. Est-ce parce qu'il remet .Net en question? J'espère que non, moi qui est spécialiste .Net! Alors c'est quoi le problème? Un manque de temps et des un .Net pas assez stable pour un système d'exploitation ont tranché en faveur du C++. Mais bonne nouvelle, Visual Studio 2005 et BizTalk ont beaucoup de code .Net donc on peut penser que Microsoft ne mettera pas ça de côté. Ma carrière est donc sauvée! (Heureusement que je suis très à l'aise avec Java et PHP!)

Lire l'article

04 avril 2006

Modification de l'interface de Nuouz

J'ai allegé la présentation de Nuouz. Elle me semble plus claire maintenant. Il y a moins de liens et l'accent est vraiment mis sur les nouvelles. Dites moi ce que vous en pensez!

Voir la nouvelle interface

Vous vous rappellez de Gator?

Gator, cette foutue compagnie d'adware qui infestait tous nos ordinateurs... Oui, celle là même qui mettait des programmes affichant des publicités à notre écran alors qu'on se demandait d'où elles venaient. Qui n'a pas enlevé le maudit fichier gator.exe plus d'une fois?

Et bien, cette compagnie est morte et enterrée. Elle renait maintenant sous le nom de Claria. Et cette fois, ce n'est pas pour faire des publicités insignifiantes à notre ainsu. Avec un financement de 40M $US, ils feront encore dans la pubilicité, mais cette fois, de manière moins intrusive, plus personnalisée. Espérons que ça soit vrai...

Lire l'article

10 étapes pour réussir son entrée web

Très bon billet de Michel Leblanc qui nous donne 10 étapes pour réussir son entrée sur le web, qu'on ait un site à 5000$ ou à 100 000$.

Lire le billet

Enfin, les compagnies vont offrir le téléchargement de films

Les compagnies d'hollywood se sont enfin regroupées pour offrir le téléchargement de films pour contrer le piratage. Depuis le temps que ça aurait dû être fait... Le problème, c'est que ça coûtera 20$ US pour télécharger un film (bon, on pourra télécharger le même plusieurs fois, mais à quoi bon???). 20$ US, c'est aussi cher que d'acheter le DVD en magasin. 20$, c'est beaucoup trop cher pour quelque chose qui coûte 50 cents à produire. À 5$ ou 8$, j'en acheterais à toutes les semaines. À 20$, oubliez moi.

Lire l'article

L'autre côté du marketing viral

GM voulait bien faire en faisant un concours où les internautes créaient leur propre annonce vidéo. Plusieurs vidéos sont en fait des parodies du style de vie américain. Le résultat n'est peut-être pas ce à quoi GM s'attendait et j'imagine qu'on ne verra pas ces vidéos en ligne ou à la télé prochainement! Plutôt comique!

Voir les vidéos

03 avril 2006

Acheter un jeu video par téléphone? Retour en arrière!


J'ai bien aimé cette publicité sur le blog de MIT advertising Lab. Ça m'a rappellé mon jeune temps où l'on jouait avec des consoles Atari et Coleco!

The Million Geek things home page!


Après la page à 1 million de dollars, voici une page assez intéressante présentant 500 cadeaux pour les nerds.

Voir le site

GoogleBot peut effacer votre site web!

GoogleBot, ou tous les autres robots des engins de recherche qui parcourent le web de liens en liens pour indexer les pages web, a effacé un site web. Quelqu'un a copié un texte d'un site d'administration dans un forum publique. Celui-ci contenait un lien vers l'administration et en suivant ces liens, le robot est tombé sur la page « voulez-vous supprimer cette page? ». Comique non?

Bon, il faut mentionner que la sécurité du site était très pauvre pour permettre de tels accès par un robot de recherche. Assurez-vous que votre site ne soit pas aussi facile à supprimer! D'ailleurs, c'est bon de toujours avoir des copies de sécurité récentes.

Lire l'article

Top 10 des claviers les plus étranges...

Le titre dit tout! J'hésite entre 2-3 modèles... ;)

Voir les claviers

YouTube: Dans la cour des grands

On dirait bien que le videocasting sera le prochain buzz! YouTube, un répertoire de vidéos sur Internet est devenu en 11 mois une énorme machine, surpassant même Yahoo! et Google en attirant 9.1 millions de visiteurs en Février seulement. Le site affiche 30 millions de vidéos par jour. Des vidéos provenant de n'importe qui, n'importe où a travers le monde. Des compagnies sont même rendues à exploiter le succès de YouTube en y plaçant des vidéos commerciaux. Pas mal pour un site parti dans un garage par deux gars il n'y a même pas un an!

Lire l'article de Business Week